Quelques ouvrages pour les pré-ados et puis pour les jeunes lecteurs.

Pré-ados:

Si, jusqu’à présent, je vous ai présenté des livres plutôt légers, aujourd’hui ce seront 2 livres plus sérieux, abordant des sujets plus graves. Ils sont toutefois destinés à des adolescents et ils ont tous été approuvés par Mr J lui-même!

Je vous mets à chaque fois les éditions que nous possédons.

 

Inconnu à cet adresse, de Kathryn Krayssman Taylor (GF-Etonnants Classiques).

Un roman épistolaire. Deux amis, Max, de confession juive, et Martin, tous deux d’origine allemande. Ils sont galéristes aux Etats-Unis. Leur affaire marche bien jusqu’à ce que Martin décide de retourner en Allemagne. On est en 1932, Hitler commence à sérieusement faire parler de lui. Si, au début, Max envie son ami d’être retourné dans leur pays, très vite, la tension entre les personnages va s’intensifier au fil des lettres, les deux amis ne se reconnaissant plus.  Jusqu’au drame…

C’est plus une nouvelle qu’un roman. Les mots sont durs, les liens d’amitié se délitent au contact de l’extrémisme jusqu’à ce que plus rien ne perdure d’une ancienne vie. Mr J a beaucoup aimé et il aurait aimé en savoir plus! L’édition que nous avons est à destination des jeunes: elle comporte des photos, des annotations historiques afin que le texte soit lu dans son contexte.

 

 

 

 

 

Autobiographie d’une courgette, de Gilles Paris (GF-Etonnants Classiques)

 

Titre amusant mais contenu émouvant! « Courgette » est le surnom du héros, pourtant prénommé Icare. Il a été placé en centre éducatif car il a tiré sur sa mère (quand on lit çà, on se dit que çà commence bien…). Les autres enfants ont tous une histoire chaotique, les adultes aussi, d’ailleurs. Le ton n’est pas niais, ni même « trop » naturel. Certes, il y a une belle collection de gros mots…mais ne rêvons pas, si à la maison nos bambins savent se tenir, je doute que dans la cour, ce soit pareil!!! « Courgette » va découvrir qu’il n’est pas seul, que les adultes ne sont pas forcément « à l’ouest », qu’il est possible de se reconstruire. Pas de misérabilisme toutefois.

Mr J a adoré…les gros mots! Néanmoins, il a été très ému et est venu me voir pour demander, parfois, des explications, comme pourquoi un papa pouvait être en prison « pour avoir trop aimé sa fille »…dans ces cas-là, le cerveau tourne très vite afin de pouvoir éclaircir ce que çà sous-entend, je peux vous le dire. Cet ouvrage permet de discuter, de montrer que la vie n’est pas que Maître Gimms, MP3 et romans d’aventure.

 

 

 

 

Pour les plus jeune lecteurs mais quand même débrouillards, voici une perle, un peu datée, mais qui plaît!

Une famille aux petits oignons: Histoire des Jean-Quelque-Chose, de Jean-Philippe Arrou-Vignod (Gallimard Jeunesse).

 

 

 

Une grande famille de 6 garçons tous prénommés Jean-XXX. Un charme à la Petit Nicolas. C’est un volume rassemblant toutes les histoires donc il est très gros et peut stresser le lecteur mais les chapitres sont assez courts. Un vocabulaire choisi (çà fait du bien!), des personnages attachants, une maman qui par moment n’en peut plus. Bref, un régal.

Miss G aime beaucoup, elle le lit par petite touche, je l’entends rire le soir,c e qui est bon signe. Je le recommande pour un lecteur de fin de CE1, assez dégourdi.

Je ne lui ai pas encore fait lire les Petit Nicolas, je crois que c’est le bon moment.